L'aube fleurie

L'aube fleurie

Un rayon de soleil

 

Un rayon de soleil, doucement, ce matin,

A pénétré mon cœur qui dormait sous le vent,

Au bout de mon sommeil, dans ce décor lointain

Où le ciel de douleur s’effaçait par instant.

 

Il a tant caressé la timide prairie

Qu’il a fait scintiller les pépites d’argent

Des branches dénudées, sous le ciel endormies,

Occupées à rêver la beauté de l’instant.

 

Il a tant fredonné la chanson de la vie

Dont la force puissante éveille les forêts

Tout autant que les prés, les torrents et le lit

Des rivières charmantes accomplissant nos souhaits,

 

Qu’il a posé sur l’onde et sur les pierres bleues

Ces étoiles d’argent et ce sourire d’or

Qui enchantent le monde en étonnant les cieux

Par le simple présent de son ardent effort.

 

MPV

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



25/11/2017
15 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 121 autres membres