L'aube fleurie

L'aube fleurie

L'amour voyageur

 

L’amour est voyageur, il s’en va, il s’en vient,

Navigue sur les mers, escalade les monts,

Se moque des frontières et fixant l’horizon,

Écoute avec bonheur le chant du clair matin.

 

L’amour est musicien, poète, troubadour,

Chevalier de la rime et maître des sonates,

Roi des plus hautes cimes il arpente l’asphalte

Des jours sans lendemain aux rêves sans détour.

 

Il est le jour qui fuit, le temps insaisissable,

Et dans l’aube qui luit l’éclair inabordable

Aussitôt avalé par sa propre splendeur.

 

Il est le dieu des vents qui souffle sur nos âmes,

Dans la vague épousée par le ciel de nos cœurs,

Léger, inconsistant... mais ardente est sa flamme !

 

MPV

 

 

 

 

 

 

 



14/02/2018
12 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 117 autres membres