L'aube fleurie

L'aube fleurie

D'un côté du monde...

 

 

 

D'un côté du monde, des enfants orphelins,

Arpentent les rues sombres en y rêvant de pain,

Fouillent les détritus, naïvement espèrent,

En regardant les nues oublier la misère.

 

Puis de l'autre côté, en chambres aseptisées,

Des enfants délaissés regardent la télé,

Dans les jeux vidéo, trempent leur solitude,

Sur la toile, en solo, surfent par habitude.

 

Les enfants de la peur meurent en rêvant de pain,

Sous un ciel déserteur qui ne pleut que la faim.

Les enfants du chagrin se suicident en silence,

Car un triste destin a pris leur insouciance.

 

Au milieu de tout ça, parlent les chefs d'état,

De leurs peurs, leurs tracas, leurs devoirs et leurs droits,

Leur exemple à donner, le pouvoir qu'ils se fondent.

Pauvres enfants blessés, pauvre terre, pauvre monde !

 

 

Martine



29/01/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 123 autres membres