L'aube fleurie

L'aube fleurie

Un si grand silence...

 

Un si grand silence…

Qu’il hurlait de mille bruits ;

Une si longue absence

Que le jour se confondait avec la nuit.

Et pourtant, l’aube était là,

Promesse de lumière,

Promesse de vie,

Joyau de la terre,

Porteuse d’infini…

Quand tombent les armes,

Quand un regard se perd

Dans un autre regard,

Quand un mot d’amour fait battre le cœur,

Quand un sourire se donne,

Comme le soleil donne à la fleur,

Sans y penser,

Sans l’avoir prévu,

Sans compter,

Sans fin…

Et reçoit,

Comme un cadeau du cœur de la vie

La joie de voir s’ouvrir sa corolle

Et resplendir ses pétales.

 

M

 

 

 

 

 



28/04/2014
1 10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 128 autres membres