L'aube fleurie

L'aube fleurie

Prends ce chemin...

 

 

Si le vent, un matin, te souffle à l’oreille :

« Va, prends ce chemin, suis ton cœur, il t’appelle »,

Prends-le, avance, confiant, le long de ses courbes sinueuses,

Laisse-toi bercer par la musique des feuilles qui bruissent dans le vent,

Mêlée à celle des oiseaux sifflant leur mélodie d’amour,

Laisse-toi griser par les parfums,

Emerveiller par les couleurs.

Ne te retourne pas sur les pierres qui t’ont fait trébucher,

Ne crains pas celles qui te feront trébucher encore,

Car lorsque tu les auras contournées,

Ce seront elles qui donneront plus de prix encore

Aux merveilles que tu auras rencontrées.

 

Martine PV

 

 

 

 

 

 

 

 



18/09/2013
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 128 autres membres