L'aube fleurie

L'aube fleurie

Messagers d'amour

 

Main dans la main allons jusqu’au point d’horizon,

Là où l’eau et le ciel s’épousent au soleil,

Où le temps est moins long, où flirtent les saisons.

Ô doux rayons de miel quand l’âme s’émerveille !

 

Allons jusqu’au levant, où les fleurs parfumées

Mêlent leurs élixirs aux envoûtants soupirs

Des impétueux vents par l’espoir embaumé

Du temporel désir des hommes aux fiers empires.

 

Prends ma main et allons par les mondes sans fin

Recueillir la rosée des larmes de l’amour

Née de la déraison de ces nuits sans matin,

Où des cœurs fatigués ont maquillé le jour. 

 

Avançons toi et moi, unis par nos valeurs,

Nos vertus d’outre-temps dont se moquent les sots,

Mais qui font du trépas une tendre douleur

À côté des présents versatiles d’Ego.

 

Allons sur la colline et posons nos regards

Sur cette onde irisée de couleurs de tendresse

Que la main qui dessine a tracé au hasard

Et qui l’a contemplée avant qu’elle ne naisse.

 

Ensemble retrouvons ce lieu qui fut le nôtre,

Celui qui fit de nous un jour et pour toujours,

Loin des noirs trublions et des cruels apôtres,

Les enfants du grand tout, les messagers d’amour.

 

MPV

 

 

 

 



08/11/2017
14 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 107 autres membres