L'aube fleurie

L'aube fleurie

Les blessures de l'aube

 

Qui blesse l’esprit crée une plaie d’orgueil qui enferme la victime en elle-même.

Jusqu’à l’offrande du pardon.

Qui blesse le cœur blesse l’âme et l’être tout entier,

le rendant prisonnier d’un rêve inachevé entre les murs du silence.

 

 

Ne laisse jamais passer le crépuscule derrière la pointe de ton épée.

Range plutôt celle-ci dans son fourreau avant qu’elle n’atteigne sa cible.

Préfère la blessure d’orgueil au cœur fendu d’un autre.

Car la nuit verrait tout son sang s’écouler tristement,

et pour lui (elle) et pour toi.

Alors l’aube, pour toujours, resterait rouge du pardon refusé.

 

Chaque fois que tu te demandes s’il faut laver l’offense dans l’eau claire du pardon

ou la recouvrir du fiel de ta propre amertume,

pose-toi cette simple question :

 

Que ferait l’amour à présent ?

 

MPV

 



04/11/2018
18 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 124 autres membres