L'aube fleurie

L'aube fleurie

J'ai touché ton âme

femme et oiseau lyre.jpg

 

 

Du bout du doigt,

j'ai touché ton âme.

Avec délicatesse,

 tendresse,

 émotion,

 espoir,

avec Amour,

comme on effleure timidement

les ailes d’un oiseau blessé.

 

Un jour de fin d’été,

dans le parfum des roses,

au chant des grillons,

dans le vol des papillons,

la lumière du soleil,

la splendeur des étoiles,

j’ai touché ton âme.

 

Et ce fut un instant divin.

 

Instant magique d’éternité,

unique, irremplaçable,

sublime, inestimable,

intemporel, ineffaçable.

Et qui demeurera,

Et restera debout,

Contre vents et marées,

orages et tempêtes,

au-delà du temps,

au-delà de l’espace,

au-delà de tout.

 

Car en touchant ton âme,

j’ai touché l’univers.

En écoutant sa voix,

j’ai entendu le Tout.

En sondant sa pureté,

j’ai compris.

 

Et mon cœur a rêvé, 

 

Et mon âme a chanté,

et elle a célébré

le merveilleux jour de sa renaissance.

 

MPV

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



12/07/2018
17 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 124 autres membres