L'aube fleurie

L'aube fleurie

Reste là...

paysage féerique.jpg

 

Reste là, ô reste là,

Parfum subtil

De mousse et d’herbe tendre,

De narcisse et de primevère.

Ne t’en va pas

Sous ce grésil,

Le froid peut bien attendre

L’heure du prochain hiver.

 

Ne bouge plus,

Plume légère,

Qui surprit en tombant

Mon cœur émerveillé

Et, plongée dans les nues,

Mon âme en prière,

De la vie espérant

Le souffle abandonné

 

Aux volutes irisées

De l’amour sans frontière,

Du chant des êtres libres

Dans la verte forêt,

De la terre embaumée

Des parfums du mystère

Et du bel équilibre

De la joie retrouvée.

 

Restez là,

Signes émouvants,

Indices chéris,

Restez encore un peu,

Que je goûte la joie

De ce magique instant

Tout petit simili

D’un royaume enchanté.

 

MPV

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



27/03/2018
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 128 autres membres