L'aube fleurie

L'aube fleurie

Dans les bras du vent

 

Dans les bras du vent

Je me laisse porter

Vers les cimes bleutées

De l’Amour infini.

Là-bas nulle inquiétude,

Nul tourment,

Juste le doux sentiment

D’être au cœur de la vie,

Là où rien ne meurt,

Où tout se vêt

Du velours de la rose,

Du satin de l’eau claire

Parfumée de jasmin,

De lys ou de freesia,

Là où même la pierre

Fait chanter son âme

Avec celle des anges

Qui veillent sur la terre,

Là où tout n’est que beauté,

Fraîcheur, pureté,

Amour, sérénité,

Tendresse éternelle,

Là où d’un simple regard

Sur une aube nouvelle

La goutte d’eau

Dans le grand océan,

Fragile et vulnérable

Devient le monde,

Immense et fort,

Inaltérable,

Là où l’effleurement

D’une plume légère

Descendant des étoiles

Fait tressaillir le cœur

Et vibrer tout le corps

Dans un mouvement

Imperceptible

Mais d’une force indescriptible

Qui fait dire à l’âme conquise :

Là est mon chez moi,

Ma terre promise.

 

MPV

 

 

 



26/02/2018
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 117 autres membres