L'aube fleurie

L'aube fleurie

Cœur à cœur, au fil de l'eau

 

 

L’amour est libre.

Comme le vent il souffle où il veut.

Il fait frémir les bras feuillus des arbres,

Gonfle les voiles des bateaux,

Soulève les vagues de la mer

Et les cheveux des femmes,

Rafraîchit la terre au plus fort de l’été,

Libère tous les parfums de vie,

Qu’il mêle en riant.

Son rire résonne au flanc de la montagne

En écho divin.

 

L’amour est voyageur.

Comme l’oiseau il s’envole.

Les cieux lui appartiennent,

Les nuages sont ses amis.

Heureux, il slalome

Entre les rayons du soleil.

Nulle frontière dans le ciel,

Nulle barrière,

Pas de fils barbelés

Qui l’empêchent de passer.

Rien ne retient son vol bienheureux.

 

L’amour est insouciant.

Comme le papillon il vole

De fleur en fleur,

Au soleil de l’été,

Déposant un instant ses couleurs

Sur une rose, un coquelicot,

Une marguerite, un œillet.

Il va au gré de ses envies

Toujours renouvelées,

Jamais assouvies.

 

L’amour est conquérant,

Il ne s’avoue jamais vaincu.

Il chevauche le temps,

Se rit des heures perdues.

Comme un cheval de feu

Traversant le désert,

Il ne craint pas la brûlure

Du soleil capricieux.

 

L’amour est musique.

Certains soirs on peut entendre une sonate

S’échapper des roseaux,

Sur les rives du lac endormi,

Lorsque la brise légère

Les fait valser dans le soleil couchant.

Certaines nuits de communion des âmes,

Il monte de la terre

Comme un grand requiem

Qui s’envole et va rejoindre le chœur des anges.

 

L’amour est magique.

Il rallume les yeux éteints,

Fait briller leurs prunelles,

Y fait naître des larmes de joie,

Quand il enflamme l’horizon

Sur la mer alanguie

Ou sur les dunes désertes,

Quand il ouvre le cœur d’une fleur,

Quand il caresse un tapis de mousse,

Quand au petit matin il recouvre les prés

De cristal de rosée.

Alors tout s’éclaire,

Tout s’anime,

Tout s’électrise,

Tout se recouvre d’élégance,

Tout se parfume de beauté.

Il fait battre les cœurs

Pour un seul mot,

Un seul regard,

Un sourire de lune,

Un éclat de soleil.

 

L’amour est unique.

Rien ne lui est semblable,

Rien ne l’égale,

Rien ne le dépasse,

Ne le surpasse.

Oui, il est unique,

Et pourtant il est multiple,

Car il est fait de ce lien

Qui unit toutes choses,

Cette toile divine au duvet parfumé,

Ce ciment invisible et fluide

Qui relie les âmes amoureuses

De ce monde où il règne,

Tout puissant et solide,

Par-delà la misère,

Par-delà la peur et le doute,

Par-delà l’indicible,

L’inaudible,

L’incompréhensible,

En cet univers de mystère

Au ciel et sur la terre,

Où il se meut sans bouger,

Où il vit sans respirer,

Où il règne sans s’imposer,

Où il se donne à qui le veut,

Où il se prend comme un cadeau,

De cœur à cœur, au fil de l’eau.

 

MPV

 

 

 



12/08/2018
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 128 autres membres